Des actionnaires internationaux accroissent leur participation dans IMON, institution de microcrédit au Tadjikistan

Catégories : Communiqué de presse Étiquettes :

Une opération en faveur de la durabilité et d’une amélioration de la gouvernance pour
Imon International, le plus grand fournisseur de microcrédit au Tadjikistan

Genève le 30 mars – Imon International (Imon), principal fournisseur de microcrédit du Tajikistan, sera en mesure de continuer à offrir des services financiers à plus de 100’000 microentreprises et particuliers du pays grâce à la participation d’acteurs internationaux à son capital.

A la suite de la sortie d’Imon Foundation, principal actionnaire de l’entreprise, le fonds de micro crédit IMON, Mikro Kapital, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ainsi que la Société néerlandaise de financement du développement (FMO) ont déboursé un montant total de 5.4 millions de dollars pour prendre une participation de 43.5% dans Imon. A la suite de cette opération, conforme à la réglementation édictée par la Banque Nationale du Tajikistan, la BERD et la banque FMO détiendront chacune 17.9% du capital de Imon et Mikro Kapital deviendra le principal actionnaire de l’entreprise avec une part de 42.7%.

Les nouveaux actionnaires d’Imon s’engagent à soutenir l’entreprise dans ses activités qui sont vitales pour les entreprises locales et les agricultures des régions montagneuses du Tajikistan. Grâce à cette opération, Imon pourra améliorer sa durabilité et sa profitabilité. L’entreprise satisfera également aux exigences réglementaires ainsi qu’aux normes internationales en matière de gouvernance d’entreprise et d’intégrité.

«Nous sommes heureux de pouvoir apporter notre soutien à un partenaire de longue date et qui est l’une de nos sociétés en participation. Cette entreprise sera dorénavant conforme aux réglementations et va poursuivre son activité de soutien au développement des petites et microentreprises du pays », précise George Orlov, directeur, responsable des institutions financières de l’Asie centrale et de la Russie, au sein de la BERD.

«Depuis 2008, nous avons centré tous nos efforts sur le développement de la microfinance, et cette prise de participation dans Imon International s’inscrit parfaitement dans cette stratégie. Je suis convaincu que la collaboration avec nos partenaires internationaux parviendra à améliorer la croissance et à favoriser l’inclusion financière des petites et moyennes entreprises actives au Tajikistan et le long de la route de la Soie », ajoute  Vincenzo Trani, Président de Mikro Kapital.

«Cette montée en puissance dans Imon nous permet de nous focaliser sur le développement futur de cette institution financière. Le groupe cible constitué des entreprises locales et des agriculteurs auxquels Imon apporte son soutien correspond parfaitement à nos propres objectifs de développement.  Le fait que nous ayons été accompagnés par des partenaires internationaux dans la réalisation de cette opération est extrêmement important à nos yeux », conclut Jaap Reinking, responsable du private equity au sein de FMO.

La BERD a investi à ce jour quelque 731 millions d’euros répartis dans 139 projets au Tajikistan.

******

Contact presse:

Bruno Moreno
Voxia communication
+41 22 591 22 81  
Bruno.moreno@voxia.ch

******

A propos de Mikro Kapital
Fondée en 2008, Mikro Kapital Management S.A. est spécialisée dans la finance d’impact et la microfinance. Mikro Kapital opère par le biais de deux fonds communs de créances (FCP) : Mikro Fund et Alternative. Les deux fonds de titrisation luxembourgeois investissent dans leur portefeuille d’institutions de microfinance, qui fournissent des prêts aux petites et micro-entreprises en Russie, au Belarus et dans les pays émergents le long de la route de la soie. Mikro Fund et Alternatives lèvent des capitaux auprès d’investisseurs institutionnels et privés européens par l’émission de titres de créance à court et moyen terme. (Total des actifs 710 millions d’euros au 30.09.2020). Mikro Kapital fait partie du Réseau européen de la microfinance (REM) et bénéficie de partenariats avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Luxflag, l’Institut national italien du microcrédit (ENM), ainsi que de collaborations avec de grands investisseurs internationaux tels que le Fonds européen d’investissement.

À propos de l’auteur

Bruno Moreno Junior PR Consultant à Genève