Robeco: Les élections hollandaises à l’image du plat pays

7 mars 2017 -

Robeco
 ANALYSE ECONOMIQUE

Léon Cornelissen

Chef économiste de Robeco

 

 
L‘essentiel:

  • Le candidat nationaliste Geert Wilders ne représente pas un grand danger
  • Les Hollandais n’ont pas le même sentiment anti-UE que les Britanniques
  • L’impact sur la bourse d’Amsterdam restera limitée
 
Léon Cornelissen, chef économiste du gestionnaire d’actifs hollandais Robeco, doute de l’influence des élections en Hollande sur la bourse et sur les marchés.

Le 15 mars prochain, le peuple hollandais ira élire son parlement. Le parti qui remporte le plus de sièges sur les 150 disponibles pourra former le gouvernement de coalition et son leader devenir premier ministre. Le parti d’extrême droite PVV, dirigé par Geert Wilders, est actuellement en tête selon les sondages, déclenchant des craintes quant à un nouveau choc tel que ceux causés par le Brexit ou l’élection de Trump.

Cornelissen estime toutefois que le résultat final ne fera que peu de remous et n’aura qu’un impact minime sur la bourse et ce, même si Wilders remporte les élections.

« Les sondages prévoient que le PVV peut vraisemblablement remporter entre 24 et 28 des 150 sièges. Ils n’ont ainsi aucune chance d’obtenir la majorité absolue. Comme peu de gens seraient prêts à collaborer avec le PVV, le parti ne serait pas en mesure de former une coalition, et ce même s’il était le plus grand parti. Il n’y a ainsi aucune raison de se faire du souci« , explique Cornelissen.

« Naturellement, certaines personnes pourraient voir le résultat en Hollande comme un présage pour la France, où Marine Le Pen et son parti d’extrême droite, Le Front National, semblent bien positionnés à la présidentielle. Une large victoire inattendue de Wilders laisserait entendre que le tsunami populiste se poursuit et augmenterait le risque d’une victoire électorale de Marine Le Pen. Les investisseurs déplaceraient alors leurs actifs vers des placements refuge, la Hollande en faisant partie paradoxalement. »

Sur la question du maintien de la Hollande dans l’Union européenne, tous les partis y sont en faveur à l’exception du PVV et des socialistes qui veulent un référendum pour le «Nexit». «L’euro suscite cependant des préoccupations. En Hollande comme en Allemagne, nous avons le sentiment que nous payons pour les pays du sud de l’Europe», ajoute Cornelissen.

Lukas Daalder, responsable des investissements de Robeco Investment Solutions, abonde dans le sens de Cornelissen jugeant que le résultat des élections ne présente pas de danger pour la bourse d’Amsterdam hautement internationalisée. «Si on examine la composition de la bourse d’Amsterdam, on constate qu’elle est composée en grande partie de sociétés internationales telles que Royal Dutch Shell, Unilever et Phillips. Celles-ci ont certes leur siège en Hollande, mais tirent la majorité de leurs profits à l’étranger», commente Lukas Daalder.

«Même si Wilders remporte largement les élections, la probabilité que les actions hollandaises ou la bourse y soient influencées est très mince. La plupart des titres ne sont simplement pas sensibles aux élections nationales», conclut Lukas Daalder.

 
Retrouvez l’analyse complète en anglais de Léon Cornelissen, Chef Economiste de Robeco.
   

A propos de Robeco

Robeco est un gérant d’actifs indépendant de premier plan, dont le siège se trouve aux Pays-Bas. Robeco fut l’un des premiers à proposer des solutions d’investissement dans les marchés émergents. Elle est aussi leader dans l’application de recherche et de techniques quantitatives avancées. Robeco est représenté en Suisse par RobecoSAM, une société fondée en 1995 et spécialisée dans l’investissement qui se concentre exclusivement sur l’investissement durable. Son siège se trouve à Zurich.

Pour de plus amples informations veuillez consulter les sites:  robeco.com, robecosam.com

  


Contacts presse:

Voxia communication
Audrey Berladyn
+41 (0) 22 591 22 74
audrey.berladyn@voxia.ch

Robeco
Corporate Communications
+31 (0) 10 224 22 41
cc@robeco.nl

   

Laisser un commentaire